Accueil Nos publications Blog Maîtriser les coûts du cloud : Comment maximiser vos investissements et réduire vos dépenses ?

Maîtriser les coûts du cloud : Comment maximiser vos investissements et réduire vos dépenses ?

article-cloud-expo-2023

Sommaire

  1. Optimiser les coûts du Cloud
  2. Objectif : rationnalisation

La migration vers le cloud offre indéniablement des avantages, mais les coûts associés peuvent rapidement devenir une préoccupation majeure pour les entreprises. Frédéric Vilanova, Benjamin Tabet, Michael Lopez et Guillaume Duflot partagent durant le Cloud Expo Paris 2023 le 16 novembre, leur expertise sur la manière de maîtriser ces coûts, maximiser les investissements et réduire les dépenses.

Header_mailing_LB_Néosoft_Cloud_V1

Optimiser les coûts du Cloud

Les coûts administratifs quotidiens représentent les dépenses régulières engagées par une entreprise dans le cadre de son fonctionnement quotidien, notamment en ce qui concerne l’utilisation des services cloud. Ces coûts, bien que essentiels à la gestion efficace des opérations, sont souvent négligés ou mal gérés, en particulier au sein des petites entreprises qui peuvent manquer de ressources dédiées à la surveillance détaillée des dépenses.

La complexité de la gestion de ces coûts découle en grande partie de la nature variée des services cloud utilisés. Parmi ces services, la RAM représente la mémoire vive allouée aux processus en cours d’exécution, le stockage englobe l’espace dédié au stockage des données, et l’hébergement concerne l’infrastructure nécessaire pour rendre les applications accessibles en ligne. Comprendre ces composantes est crucial, car chacune contribue de manière distincte aux coûts totaux liés à l’utilisation du cloud.

Parallèlement, les coûts associés aux personnes ajoutent une couche de complexité supplémentaire. Il s’agit des frais liés à la main-d’œuvre impliquée dans la gestion, la maintenance et l’utilisation des services cloud. Les contrats de service, qui définissent les modalités d’utilisation des ressources cloud, peuvent varier en fonction des rôles et des responsabilités de chaque individu au sein de l’entreprise. Ainsi, il est impératif de connaître les coûts spécifiques associés à chaque personne, ce qui peut être un défi en raison de la diversité des contrats et de la nécessité de surveiller les activités individuelles.

Objectif : rationnalisation

La gestion des coûts administratifs quotidiens dans le contexte des services cloud nécessite une compréhension approfondie des composantes techniques telles que la RAM et le stockage, ainsi qu’une attention particulière aux coûts liés aux individus, rendue complexe par la diversité des contrats de service. Cela souligne l’importance pour les entreprises, en particulier les plus petites, de mettre en place des processus de suivi détaillés pour garantir une utilisation optimale des services cloud tout en minimisant les dépenses.

La méthode FinOps, résultant de la fusion entre les aspects financiers et opérationnels, émerge comme une approche clé pour maximiser les investissements dans le domaine du cloud. Elle vise à optimiser la gestion des coûts en alignant étroitement les équipes opérationnelles et financières, permettant ainsi une utilisation plus efficiente des ressources cloud. Cette méthode englobe plusieurs aspects fondamentaux pour assurer une optimisation continue des dépenses.

  • Identification des responsabilités et des coûts :

Qui gère quels coûts : La première étape consiste à déterminer clairement quelles équipes ou individus sont responsables de quels coûts. Cela implique de définir des rôles et des responsabilités spécifiques en matière de gestion des ressources cloud. Par exemple, l’équipe de développement pourrait être responsable des coûts liés au déploiement d’applications, tandis que l’équipe IT pourrait être responsable des coûts d’infrastructure.

Origine des coûts : Comprendre d’où proviennent les coûts est crucial. Cela peut inclure l’identification des services cloud spécifiques, des instances ou des fonctionnalités qui contribuent le plus aux coûts globaux. Une analyse détaillée permet de cibler les domaines où des économies peuvent être réalisées.

  • Implication des Applications et des Équipes :

Applications impliquées : Identifier quelles applications spécifiques contribuent aux coûts permet de prioriser les efforts d’optimisation. Certaines applications peuvent nécessiter des ressources plus importantes que d’autres, et la compréhension de ces différences est essentielle pour une gestion efficace des coûts.

Equipes responsables : Déterminer quelles équipes sont responsables de quelles parties de l’infrastructure cloud. Cela permet de mettre en place une responsabilité claire et de faciliter la communication entre les équipes pour résoudre les problèmes de coûts.

  • Établissement de Rapports Réguliers :

Suivi Continu : La mise en place de rapports réguliers permet un suivi continu des coûts. Des rapports détaillés peuvent fournir des informations sur les tendances de dépenses, les anomalies et les opportunités d’optimisation. Ces rapports peuvent être générés à différents niveaux, que ce soit par équipe, par application ou par service.

Réactivité aux Changements : Des rapports réguliers facilitent la réactivité aux changements dans l’environnement cloud. Si les coûts augmentent de manière significative dans un domaine particulier, une action correctrice peut être entreprise rapidement.

La méthode FinOps repose alors sur une compréhension approfondie des coûts, de leurs origines, des responsabilités des équipes et des applications impliquées. La mise en place de rapports réguliers permet d’assurer une gestion proactive et continue des coûts, contribuant ainsi à maximiser les investissements dans le cloud.

  • Comprendre pourquoi un surcoût a été généré ?

Analyse des Causes : La première étape pour maîtriser les surcoûts est de comprendre les raisons de leur apparition. Cela peut impliquer une analyse approfondie des rapports de coûts, des tendances d’utilisation et des événements particuliers dans l’environnement cloud. Par exemple, des pics d’utilisation soudains ou des configurations inappropriées peuvent être des facteurs contributifs.

Examen des Logs :  Les logs générés par les services cloud fournissent des informations détaillées sur les activités. Examiner ces logs peut aider à identifier les instances spécifiques, les requêtes ou les opérations qui ont conduit à des coûts plus élevés que prévu.

  • Monitoring des Configurations :

Surveillance en Temps Réel : Un suivi en temps réel des configurations des ressources cloud est essentiel. Cela inclut la surveillance des paramètres tels que la capacité de stockage, le nombre d’instances en cours d’exécution, et d’autres paramètres liés à l’utilisation des services cloud.

Alertes Automatisées : La mise en place d’alertes automatisées en cas de déviations significatives par rapport aux configurations optimales permet une réactivité rapide. Ces alertes peuvent signaler des configurations non conformes ou des changements susceptibles de conduire à des surcoûts.

  • Vision Projetée des Coûts :

Prévisions à la Fin du Mois : La vision projetée des coûts à la fin du mois est cruciale pour la planification budgétaire. En utilisant les données historiques et les tendances actuelles, les équipes peuvent estimer de manière plus précise les coûts futurs et prendre des mesures proactives pour les optimiser.

  • Gestion Simplifiée et Bonnes Pratiques :

Automatisation des Processus : La gestion simplifiée implique souvent l’automatisation des processus. L’automatisation des tâches récurrentes, telles que l’arrêt automatique des instances non utilisées, contribue à réduire les coûts inutiles.

Adoption de Bonnes Pratiques : L’adoption de bonnes pratiques, telles que l’utilisation d’instances réservées pour des charges de travail stables, la gestion efficace des groupes de sécurité, et la mise en œuvre de politiques de gestion des ressources, contribue à optimiser les coûts sur le long terme.

La compréhension des surcoûts nécessite une analyse approfondie, couplée à un monitoring constant des configurations, des graphiques, et des données concrètes. Une gestion simplifiée, accompagnée de bonnes pratiques, contribue à maintenir une utilisation efficiente des services cloud tout en minimisant les dépenses inutiles.

En conclusion, la compréhension des surcoûts nécessite une analyse approfondie, couplée à un monitoring constant des configurations, des graphiques, et des données concrètes. Une gestion simplifiée, accompagnée de bonnes pratiques, contribue à maintenir une utilisation efficiente des services cloud tout en minimisant les dépenses inutiles.

En maîtrisant les coûts du cloud à travers une approche FinOps, une gestion quotidienne efficace, et des pratiques d’automatisation, les entreprises peuvent maximiser leurs investissements, réduire les dépenses et assurer la satisfaction des clients tout en restant flexibles dans un environnement cloud en constante évolution.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !